Votre chien vous ressemble plus que vous ne le pensez

Votre chien vous ressemble plus que vous ne le pensez

Qui se ressemble, s'assemble, c'est bien connu. Les ressemblances physiques entre un chien et son maître attirent d'ailleurs l'attention des chercheurs.

30 avril 2019 Par Louise Dugas

Avez-vous déjà vu des photos de chiens qui ressemblaient comme deux gouttes d'eau à leur maître ? C'est fascinant. Le photographe britannique Gerrard Gethings a même réalisé une série de clichés sur ce phénomène. Ses œuvres ont fait le tour du monde. À voir le nombre d'études scientifiques sur le sujet, ces ressemblances ont aussi piqué la curiosité des chercheurs.

Une équipe de l'Université de Californie, à San Diego, a ainsi réussi à prouver — sans blague — que les humains ont tendance à choisir des compagnons assortis à leur physique lorsqu'il s'agit de chiens de race (mais non des bâtards). Les personnes aux cheveux frisés, par exemple, semblent plus attirées par les caniches et les bichons, celles aux cheveux longs, les toutous aux oreilles tombantes, et les gens costauds, les chiens trapus ou rondouillets. Une étude réalisée par des chercheurs hollandais a même démontré que les personnes en surpoids ont en général des compagnons bien dodus.

Par ailleurs, une autre étude menée au Japon a révélé que la ressemblance entre un chien et son maître est surtout frappante au niveau des yeux. Un sujet passionnant.

En 2017, des chercheurs de l'Université de Vienne ont analysé le taux de cortisol des humains et de leur animal lors de situations stressantes. Ils ont démontré que plus un maître est nerveux ou inquiet face à une situation, plus son chien est susceptible de l'être également.

Et dans la tête alors ?

Il semble que les chiens ressemblent également à leur maître sur le plan psychologique. En 2017, des chercheurs de l'Université de Vienne ont analysé le taux de cortisol des humains et de leur animal lors de situations stressantes. Ils ont démontré que plus un maître est nerveux ou inquiet face à une situation, plus son chien est susceptible de l'être également. Une personne sereine et décontractée qui aborde la vie avec confiance a tendance à avoir un animal calme et détendu. De même, un maître sociable et extraverti aura un chien plus amical avec les étrangers et en général moins craintif.

Fait intriguant, le phénomène de « contagion » est plus puissant dans un sens que dans l'autre. Les chercheurs attestent en effet qu'un humain a plus de chance, disons, de transformer son chien en paquet de nerfs que l'inverse. En d'autres termes, nous sommes plus susceptibles de transmettre nos défauts à nos chiens que d'être contaminés par les leurs.

Deux tourbillons qui s'affrontent

Comportementaliste et auteure d'un ouvrage sur la relation maître-chien, Gaby Dufresne-Cyr dit ne pas être étonnée par les résultats de l'étude. Dans les formations qu'elle donne au Dogue Shop, à Montréal, elle dit recevoir souvent des maîtres hyper anxieux accompagnés de toutous tout aussi nerveux. « Ces personnes sont généralement préoccupées par tout et réfléchissent continuellement. Durant la formation, elles se demandent, par exemple : qu'est-ce que je vais faire si mon chien refuse d'obtempérer, s'il mord la laisse, s'il aboie ou saute sur moi ou sur le prof ? Elles sont préoccupées par mille questions… alors qu'elles devraient respirer lentement, être présentes et à l'écoute de ce qui se passe. Ce qui arrive alors ? Immanquablement, leur chien se met à japper de manière excessive, à sauter dans tous les sens, et demeure incapable de se concentrer sur ce qu'on lui demande. »

Que faire alors pour contenir la catastrophe ? « Il faut faire comprendre à ces gens que c'est impossible de tout contrôler, répond Gaby Dufresne-Cyr. Leur dire aussi que leur trésor, c'est juste un chien. Un c-h-i-e-n ! Ce n'est ni un bébé ni un enfant. Il n'y a pas de danger et personne ne va mourir prochainement. Mais entre dire ça et réussir à calmer la personne, il y a un monde », conclut la comportementaliste.

Voir plus d’articles
Copié dans le presse-papier

Ce site utilise des témoins

Nous utilisons des témoins (cookies), soit de petits fichiers texte téléchargés dans votre ordinateur ou d'autres appareils pour conserver vos préférences sur notre site. En utilisant ce site, vous acceptez notre politique d’utilisation de témoins.

J'ai compris