Petit guide pour prendre l’avion avec votre animal

Petit guide pour prendre l’avion avec votre animal

Avez-vous identifié votre prochaine destination vacances? Si vous comptez voyager avec votre toutou, lisez notre guide pour éviter toute mauvaise surprise.

28 février 2020

Vous trépignez d’impatience à l’idée de sillonner les superbes plages de la Californie avec votre fidèle compagnon? Avant de songer aux légendes qui accompagneront vos photos sur Instagram, mieux vaut vérifier si vous êtes autorisé à prendre l’avion avec lui. Sachez que certaines races sont interdites à bord de plusieurs transporteurs, en raison des risques accrus de problèmes respiratoires. Il serait d’ailleurs judicieux de planifier votre séjour plusieurs mois à l’avance afin de vous renseigner sur les politiques de votre compagnie aérienne. Vous devrez aussi vous informer des exigences de votre destination, qui peuvent varier d’un pays à l’autre. Avec un peu de préparation et de prévoyance, votre animal de compagnie et vous passerez des vacances sans tracas!


Voyage en soute ou en cabine
La plupart des médecins vétérinaires s’accordent pour privilégier le transport en cabine. Il s’agit d’une option moins stressante pour le chien ou le chat puisqu’il reste en tout temps en contact avec son propriétaire. La température y est également plus confortable qu’en soute. Par contre, ce ne sont pas tous les animaux qui sont admis en cabine. Généralement, leur poids ne doit pas excéder 9 kg. Ils doivent être assez petits pour entrer dans une cage et pouvoir se tenir debout, se retourner et se coucher confortablement. Les dimensions de la cage et les frais associés à l’enregistrement sont généralement précisés par la compagnie aérienne.


Votre robuste labrador-retriever risque d’être à l’étroit sous un siège? Vous pouvez toujours envisager le transport en soute. Avec quelques précautions, il s’y sentira tout à fait à l’aise. En saison hivernale, habillez votre animal d’un manteau pendant la durée du vol s’il a le poil plus court. Durant la belle saison, certains transporteurs refusent l’accès aux animaux en soute pendant les périodes de chaleur extrême. Quelques jours avant le départ, il est important de vérifier les températures à venir, qu’il s’agisse de la ville d’origine ou de celle d’arrivée.


Précautions à prendre avant le vol
Si votre billet est déjà acheté, nous vous conseillons d’avertir rapidement votre compagnie aérienne que vous voyagerez avec votre toutou, car plusieurs restrictions peuvent s’appliquer. Par exemple, lors de périodes achalandées comme le temps des Fêtes, des compagnies pourraient refuser qu’il monte à bord.


Pour prendre l’avion, si votre animal n’a pas besoin de passeport, il doit certainement montrer patte blanche. Selon la destination, il sera obligé de prendre des vaccins, ou suivre d’autres traitements spécifiques. Le plus important est de vous renseigner auprès de l'ambassade de votre pays de destination. Par exemple, pour aller aux États-Unis, un chien doit recevoir son vaccin contre la rage au moins 28 jours avant de traverser les douanes, en plus d’avoir un certificat de santé en bonne et due forme. D’autres pays comme l'Irlande, la Suède ou le Royaume-Uni exigent des conditions sanitaires supplémentaires. Nous vous suggérons également d’effectuer un bilan médical chez le vétérinaire quelques semaines avant le voyage.


Si certaines personnes ressentent de l’anxiété en l’avion, il en est de même pour bien des animaux de compagnie. Plusieurs seront tentés de se tourner vers des sédatifs pour calmer leur compagnon, mais ils sont fortement déconseillés par l’Association internationale du transport aérien (IATA). Ces médicaments peuvent même s’avérer dangereux si votre animal voyage en soute, puisqu’ils peuvent causer de l’hypotension. Si votre chien ou chat manifeste souvent des comportements anxieux, votre vétérinaire pourrait vous prescrire des anxiolotiques pour l’aider à se détendre.


Pour réduire son anxiété, nous suggérons de l’habituer à sa nouvelle cage quelques jours, voire quelques semaines avant le départ. À la maison, mettez-là bien en vue afin qu’il puisse y entrer et sortir à sa guise. Vous pouvez également y placer un objet familier, comme une couverture ou un jouet, ce qui lui apportera du réconfort pendant le vol.


Il est aussi recommandé de faire une longue promenade avec votre chien en prévision du trajet. Planifiez plus de temps pour lui donner l’occasion de dépenser son énergie au maximum. Il aura ainsi davantage envie de dormir pendant le voyage. Prenez soin de lui donner son repas à la maison plutôt qu’à l’aéroport, puisque la plupart des vétérinaires recommandent faire manger l’animal 4 à 6 h avant le départ.


Précautions à prendre à l’aéroport
Puisque le processus d’enregistrement vous prendra plus de temps, il est opportun d’arriver 30 minutes plus tôt que d’habitude à l’aéroport. Nous vous conseillons aussi de l’amener en laisse afin de retarder le plus longtemps possible le moment de le placer dans sa cage. N’oubliez pas de la lui enlever une fois qu’il y entrera.


Vous pouvez donner de l’eau à votre compagnon jusqu’au moment de l’enregistrement s’il voyage en soute.


Précautions à prendre pendant le vol
Notez que la plupart des compagnies aériennes interdisent de mettre de l’eau ou de la nourriture dans la cage en soute, à l'exception d’une gourde d’eau à l'épreuve des fuites. Ce contenant doit être y fixé et immobilisé.


Si vous emportez votre toutou en cabine, vous devrez résister à l’envie de le cajoler sur vos genoux! Votre fidèle ami doit demeurer dans sa cage, en dessous du siège devant vous, pour toute la durée du vol. Rien n’empêche de lui donner des petits câlins sur la tête de temps à autre. Sachez que les passagers n'ont pas droit à un bagage à main en plus de l’animal en cabine, à moins de payer des frais supplémentaires.


Voyager avec son compagnon demande un peu d’organisation, mais ce surcroît d’efforts en vaut largement la peine! Vous serez récompensé par les merveilleux souvenirs que vous allez créer en sa compagnie. Surtout, n’oubliez pas d’inclure dans votre valise votre perche à égoportraits!


Petit rappel
Les animaux de 12 semaines et moins ne devraient pas voyager.


L’IATA déconseille le transport d'animaux âgés en raison des effets liés au stress.


Les enfants non accompagnés et les personnes voyageant avec un appareil médical devant être placé sous le siège ne peuvent voyager en avion avec leur compagnon en cabine.


Le transport de l'animal pourrait être refusé si certaines conditions n'étaient pas respectées. Les frais seront non remboursables.

Voir plus d’articles
Copié dans le presse-papier

Ce site utilise des témoins

Nous utilisons des témoins (cookies), soit de petits fichiers texte téléchargés dans votre ordinateur ou d'autres appareils pour conserver vos préférences sur notre site. En utilisant ce site, vous acceptez notre politique d’utilisation de témoins.

J'ai compris