Comment diminuer la peur du transport chez l’animal

Comment diminuer la peur du transport chez l’animal

Si votre animal démontre des signes de détresse lorsqu'il voyage en automobile ou en avion, c’est sans doute parce qu’il a développé une phobie du transport.

16 janvier 2020

Au moment de faire monter votre chien dans l’habitacle ou votre chat dans un transporteur, vous constatez qu’il éprouve des tremblements, vomissements ou encore de l’agitation excessive. Si ce scénario vous est familier, votre animal souffre probablement d’une forme d’anxiété en voiture. Les désagréments sont parfois si importants que plusieurs propriétaires se résignent à voyager sans leur compagnon. Pire encore, au risque de voir d’autres maladies se développer ou s’aggraver, certains choisissent de ne plus se rendre chez le vétérinaire en raison du stress que cela inflige à leur compagnon. Voici quelques gestes à poser pour diminuer l’inconfort de votre animal lors de vos déplacements.


Thérapie pour chien
Cette méthode très simple vous permettra d’apprivoiser votre chien aux promenades en voiture.


Dans votre stationnement, le moteur éteint, laissez les portes du véhicule ouvertes. Assoyez-vous sur le siège arrière et lisez un livre calmement. Le chien viendra s’assoir par lui-même sur la banquette arrière. Offrez-lui une petite récompense une fois qu’il montera sur le siège, puis entrez et sortez de la voiture à plusieurs reprises en l’invitant chaque fois à vous rejoindre à l’aide d’une gâterie. Vous pouvez également le distraire avec une balle ou un jouet, en alternant vos jeux à l’extérieur et à l’intérieur de l’auto. Dix à 15 minutes par jour suffiront. Recommencez ce manège plusieurs fois pendant une semaine, en fermant les portes à l’occasion et en poursuivant votre lecture. Le chien sera de plus en plus confiant à l’intérieur de l’habitacle.


Après plusieurs séances de caresses et de récompenses, passez à l’étape suivante, qui consiste à répéter la même stratégie, mais en mettant le moteur en marche quelques minutes. Après deux semaines de session quotidienne, effectuez de très petits trajets, de préférence avec un autre conducteur. Vous pourrez ainsi continuer à réconforter votre chien sur le siège arrière. En général, si vous lui faites suivre cette thérapie, il anticipera sans crainte les trajets en voiture. Vous pouvez l’appliquer en tout temps, sauf pendant la période hivernale!


Thérapie pour chat
En ce qui concerne le chat, il est nécessaire de le familiariser avec sa cage de transport à la maison pour qu’il puisse s’y habituer. Si vous ne l'utilisez que pour vos déplacements, rien d’étonnant à ce qu’il développe une véritable aversion pour sa cage! Pour les chats comme les chiens, il faut débuter très jeune afin de bien les conditionner.


Vous pouvez également vaporiser des phéromones synthétiques dans la cage ou dans l’habitacle de l’automobile pour apaiser l’animal et réduire son anxiété. Il est également conseillé de mettre un chandail familier dans le fond de la cage et de la recouvrir d’une serviette pour conserver le chat dans l’obscurité.


Mal du transport
L’apparition de symptômes de détresse pourrait être liée à une réaction physiologique plutôt qu’à une phobie. Tremblements, gémissements, agitation, hyper salivation ou nausées, hurlements excessifs, vomissements, défécation ou miction sont autant de signes qui témoignent du mal des transports. Ce mal sournois, qui touche environ un animal sur six, se manifeste à différents degrés lorsqu’un chat ou un chien se trouve dans un véhicule en mouvement. Lorsque survient ce genre de situation, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire afin qu’il vous recommande une solution qui passera sans doute par une approche médicamenteuse et comportementale.


Règles à suivre en voiture
Voici d’autres conseils pour que le transport se déroule sans heurt!


  • Un animal libre dans l’auto constitue un danger pour lui et pour vous, car il peut devenir un projectile en cas d’accident ou d’un freinage brusque. Ne le laissez jamais en liberté dans l’habitacle, dans vos bras ou sur vos genoux. Utilisez un harnais qui entoure le poitrail et qui se fixe à la courroie ou à la boucle d’ancrage de la ceinture de sécurité. En ce qui a trait au transport du chat, la cage doit être attachée pour éviter qu’elle ne se déplace sur le siège.
  • Ne déposez pas votre chien, même attaché, sur le siège avant à cause des dangers en cas de déploiement du sac gonflable.
  • Attention aux fenêtres ouvertes! Votre animal pourrait sortir la tête, ce qui risque de provoquer une otite, conjonctivite ou chute hors du véhicule.
  • En été, méfiez-vous des coups de chaleur dans les véhicules et n’y laissez jamais un animal seul, même pour quelques minutes.
  • Ne donnez pas à manger à votre animal au moins deux à trois heures avant le départ.
  • Assurez-vous que votre chien ou votre chat porte un collier avec sa médaille d’identification et une bonne laisse pour les pauses santé ou en cas de fugue.
  • Pour les voyages d’une plus longue durée à l'extérieur de la ville, apportez toujours son carnet de santé avec ses vaccins mis à jour et ses médicaments, si nécessaire.
  • N’oubliez pas sa nourriture, ses bols, ses récompenses et ses objets personnels, afin de le conforter dans sa nouvelle demeure.


Déplacement en avion
Finalement, si votre animal doit voyager en avion vers un pays étranger, assurez-vous de vous procurer un Certificat sanitaire canadien international. Si vous désirez ramener un chien ou un chat en provenance d’un autre pays, visitez le site du Gouvernement du Canada. Consultez également votre compagnie aérienne afin de connaître sa politique qui se doit de respecter les normes IATA (Association internationale du transport aérien) pour les trajets en cabine ou en soute. Pour en savoir plus sur ces normes et obtenir de l’information sur les prix et restrictions de plusieurs compagnies aériennes, consultez le site Skyscanner.


Bon voyage!

Voir plus d’articles
Copié dans le presse-papier

Ce site utilise des témoins

Nous utilisons des témoins (cookies), soit de petits fichiers texte téléchargés dans votre ordinateur ou d'autres appareils pour conserver vos préférences sur notre site. En utilisant ce site, vous acceptez notre politique d’utilisation de témoins.

J'ai compris